Le groupe Elsecom, propriété de la famille Achaïbou, représentant de la marque japonaise Suzuki en Algérie, vient de dégraisser ses effectifs de 1000 employés. Actuellement en conflit avec le ministère de l’Industrie, le groupe compte mettre fin à ses activités en Algérie.  

Le groupe Elsecom vient en effet de mettre à la porte 1000 employés, soit 70% de son personnel. Le groupe, dirigé par l’homme d’affaires Abderamane Achaïbou, a exprimé son intention cesser ses activités en Algérie. La direction des ventes du groupe a tenu à préciser que les cadres de la compagnie auront droit à une maigre indemnisation alors que le reste des employés en seront carrément privés

Advertisement

La compagnie justifie cette vague de licenciements par un contentieux avec le ministère de l’Industrie. En effet, le département d’Abdeslam Bouchouareb a décidé de geler l’ouverture de chaînes de montage au profit du groupe. Les véhicules produits par la marque seraient non conformes au cahier des charges, notamment concernant le volet de la sécurité routière.

Massi M.