Samira, Rachida et Ghanima/ Découvrez les 3 meilleures femmes entrepreneures de l’Algérie

0
585

 A l’issue d’une cérémonie organisée le mercredi 25 Janvier au sein de la Bibliothèque Nationale à Alger, ont été récompensées les trois lauréates du concours national d’entreprenariat féminin « El Maraa Tounchii ». Organisé sous le haut-patronage du Ministère de Solidarité Nationale, de la Famille et de la Condition Féminine, ce concours a été parrainé par le groupe de communication algérien MediAlgeriA qui a soutenu les lauréates par des contributions financières.

Ce concours national vise à encourager l’entreprenariat féminin, en mettant en avant les femmes porteuses de projets économiques. Des centaines de projets ont été déposés par des algériennes à travers l’ensemble du pays, avant d’être examinés par un jury d’experts qui ont jugés les projets selon les critères de profitabilité, d’innovation, de leur capacité marketing, et de leur potentiel de croissance. La première lauréate du concours est Samira Guettouche de M’sila, à la tête d’une entreprise de réalisation de vêtements traditionnels. Les autres lauréates sont Rachida Krim à la tête de « Krim Plastico », entreprise spécialisée dans le tri sélectif et la transformation des plastiques, et Ghanima Messaoudi (Bouira) à la tête du bureau d’études « BET Campus ».

La cérémonie a été inaugurée par les allocutions des ministres de la Solidarité Nationale, de la Famille et de la Condition Féminine Mounia Meslem Si Amer, de la Formation et de l’Enseignement Professionnels Mohamed Mebarki, ainsi que de la Ministre Déléguée à l’Artisanat Aicha Tagabou. Les trois lauréates se sont vues décerner leurs prix des mains des membres du gouvernement, ainsi que des contributions financières qui leur permettront de développer leurs activités dans le futur. La cérémonie a été rehaussée par la présence de la moudjahida et sénatrice Louisette Ighilahriz, les représentants des organismes internationaux dépendants de l’ONU (ONU-Femme et UNFPA), du Bureau International du Travail (BIT), ainsi que plusieurs représentants d’institutions nationales.

La ministre de la Solidarité Nationale, de la Famille et de la Condition Féminine Mounia Meslem Si Amer a en particulier souligné les efforts de son secteur afin « d’assurer une meilleure intégration de la femme algérienne dans le monde professionnel et entrepreneurial » avant de préciser que celui-ci est « actuellement de 19% avec pour objectif d’atteindre les 30% à terme ». Madame la ministre a également déclaré que le concours visait à « encourager la femme algérienne à se lancer dans le monde de l’entreprise » ainsi que de « doter les entrepreneures algériennes de nouvelles compétences dans les domaines du management, et de la gestion d’entreprise et ainsi affirmer leur compétences et leur talent. »

Dans une déclaration aux médias, Rym Khaldi, manager Relations Publiques chez MediAlgeria a tenu a confirmé l’implication de l’entreprise dans ce concours : « MediAlgeriA est un groupe de communication algérien fort d’un effectif à large majorité féminine, dont plusieurs cadres supérieures. Nous encourageons fortement les jeunes algériennes à s’affirmer dans le monde professionnel et le monde entrepreneurial. MediAlgeriA a accompagné lors de ces 15 années d’existence des dizaines de jeunes algériennes à d’affirmer dans leur développement personnel et se construire un avenir professionnel. A la découverte du concours El Maraa Tounchii, nous nous sommes fortement enthousiasmés car nous croyons dans les valeurs défendues et les objectifs portés par ce concours. Nous sommes fiers d’avoir été partenaire de cette première édition du concours, et sommes motivés à nous inscrire dans la durée afin encourager l’entreprenariat féminin. »