Les rumeurs quant à un retour aux affaires de l’ex-patron des services de renseignements, le général Toufik, se font de plus en plus insistantes. Le général à la retraite pourrait, selon la thèse dominante, chapeauter un organisme sécuritaire consultatif censé appuyer le travail des trois nouvelles structures rattachées à la présidence de la République.   

L’information a été  rapportée par le journal électronique Mondafrique citant des sources proches du pouvoir qui lui auraient affirmé un retour imminent de l’ex-homme fort de l’Algérie. L’article de Mondafrique laisse penser que le général a réussi un véritable coup de force en s’imposant dans la nouvelle architecture des services secrets. Toujours selon Mondafrique, le général Toufik prendrait incessamment les commandes d’un «organisme sécuritaire consultatif censé appuyer le travail des nouvelles directions du DRS».

Advertisement

On a évoqué durant plus d’un an, une sorte de guerre silencieuse entre le puissant « homme de l’ombre » et la présidence de la République. Des têtes sont tombées de part et d’autre dans cette guerre sans nom avant, dont la « liquidation » d’Amar Saâdani a été le point d’orgue au plan médiatique. Toutefois, les dommages ont, apparemment, été plus importants du côté de l’ancien DRS qui a fini par être démantelé et remplacé par de nouvelles structures.

Durant cette période, on a également beaucoup spéculé sur un éventuel retour du général Toufik. Les rapports médiatiques et les rumeurs en tout genre ont contribué à alimenter les fantasmes sur un deal convenu entre les deux parties tout en restant dans une logique de dualité. Et si tout ce qui s’est passé depuis 2013,en effet, n’était qu’un scénario échafaudé à l’avance ?

A.S.