L’Algérie a été le cinquième plus grand importateur d’armement au monde durant la période 2012-2016. Avec un taux de 3,7% des achats mondiaux, notre pays vient après l’Inde (13%), l’Arabie Saoudite (8,2%), les Emirats arabes unis (4,6%) et la Chine (4,5%).

Selon le dernier rapport du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), qui scrute les transactions d’armes dans le monde, publié hier (lundi), «les importations d’armes de l’Algérie ont augmenté de 4,7% durant la période 2012-16 comparativement avec 2007-11». L’année 2016, pourtant marquée par une politique de restrictions budgétaires, a été celle où l’armée algérienne a acquis le plus d’armement puisque représentant, indique cet organisme, 54% du total de ses achats entre 2012 et 2016.

Le SIPRI donne par ailleurs les grosses livraisons de l’année 2016. Elles portent sur «deux frégates d’Allemagne, deux frégates de Chine ainsi que huit avions de combat et 180 chars de Russie». A signaler que 60% des importations algériennes en armement viennent de Russie, 15% de Chine et 12% d’Allemagne, les trois plus gros fournisseurs de l’armée algérienne. A cet effet, le SIPRI fait remarquer que l’Algérie «est le plus grand importateur d’armes en Afrique, avec 46% des importations».

Elyas Nour