Le Front des forces socialistes (FFS) va se joindre, samedi, à la marche nationale à laquelle appellent les syndicats autonomes à  Tizi-Ouzou.

Dans un communiqué signé par son premier secrétaire national, Abdelmalek Bouchaffa, le FFS justifie cette décision par sa fidélité à son «combat» et à sa tradition «d’accompagner les Algériens dans la revendication de leurs droits légitimes». «Le FFS rappelle sa totale solidarité avec les légitimes revendication des syndicats et, à travers eux, de milliers de travailleurs et de leur combat pacifique pour l’obtention de leurs droits», affirme-t-on du coté du FFS.

Le parti, qui s’apprête à participer aux élections législatives, dénonce «avec force les pressions exercées par le système sur les syndicats autonomes et met en garde contre les conséquences désastreuses qui peuvent découler de ces pratiques arbitraires exercées sur les syndicats autonomes et leur représentants légitimes».

Les syndicats autonomes ont déjà annoncé la tenue, samedi prochain, d’une manifestation nationale à Tizi-Ouzou. Ils dénoncent notamment le maintien de la nouvelle loi sur les retraites et demandent un meilleur pouvoir d’achat aux salariés. Les syndicats réclament également l’arrêt des «pressions et intimidations» qu’exercent sur eux les autorités.

Essaïd Wakli