La journaliste algérienne, Samira Mouaki, blessée en Irak alors qu’elle couvrait les combats Daech et des milices irakiennes, est sortie du coma, selon plusieurs sources médiatiques. Des journalistes irakiens ont notamment partagé sur les réseaux sociaux des vidéos de la journaliste ayant repris ses esprits, à l’occasion de la visite d’un haut responsable du ministère irakien de la Santé.

Correspondante de plusieurs télévisions arabes, Samir Mouaki couvrait notamment les combats de « Hachd echaabi », une milice populaire, contre Daech. Elle était souvent embarquée sur des terrains de combat avec la milice « Hachd echaâbi ». Une attitude qui lui a valu des critiques de certains médias, notamment en Algérie, où la chaîne Echourouk TV l’a licenciée, accusant de proximité avec les chiites.

Avant l’Irak, Samira Moukai avait couvert des combats entre les factions libyennes. Elle avait notamment rapporté des détails de combat de la bataille de Syrte que menaient des groupes armés contre les terroristes de Daech.

Essaïd Wakli