Pour l’Armée nationale populaire (ANP), l’immigration clandestine constitue, aujourd’hui, une menace réelle pour la sécurité nationale et la stabilité de l’espace euro-maghrébin. Selon le général Chérif Zered, chef du département emploi et préparation de l’état-major de l’ANP, certains immigrés clandestins font l’objet de manipulation de la part des organisations terroristes.    

C’est dans le cadre d’un colloque sur le thème «Migrations de crises et sécurité régionale: quelles perspectives pour l’espace euromaghrébin», qui a débuté, hier, à Alger, que la question est étudiée en présence d’économistes, de politologues et de sociologues, conviés par l’Institut militaire de documentation, d’évaluation et de prospective du ministère de la Défense nationale.

Advertisement

Prenant la parole au nom du vice-ministre de la Défense nationale, Ahmed Gaid Salah, le général Chérif Zered, chef du département emploi et préparation de l’état-major de l’ANP, a souligné une «aggravation» du phénomène de l’immigration clandestine. sur lequel se sont adossés des organisations du crime organisé qui exploitent la détresse humaine pour étendre leurs activités hors du continent africain. Selon lui, les pays du bassin méditerranéen sont confrontés actuellement à la menace que représente cette immigration clandestine sujette à l’influence des groupes terroristes et des organisations criminelles ayant pour objectif de semer le chaos dans une région  où stabilité est déjà bien entamée.

Ayant pour objectif l’approfondissement de la réflexion sur la question migratoire dans le bassin méditerranéen, ce colloque s’est attelé à l’étude des causes du phénomène afin de mettre en place une politique commune pouvant faire face aux défis sécuritaires découlant de l’exploitation de la détresse des populations à des fins de déstabilisation. Pour ce faire, les participants ont porté une attention particulière à la politique algérienne de lutte contre l’émigration clandestine comprenant notamment, les volets ayant trait l’impact géopolitique et sécuritaire de ce phénomène, les mécanismes juridiques afin d’élaborer un dispositif d’action efficace.

Massi M.