Un rédacteur en chef suspendu, des cadres en sursis et un scandale. La promotion d’un livre qui fait l’apologie d’un sinistre bachagha, supplétif de a colonisation et surtout tortionnaire de centaines d’Algériens dans la région de Zibans, provoque des remous à l’EPTV.

Selon des informations sûres, Yazid Aït-Mahieddine, un rédacteur en chef de la télévision publique francophone, est suspendu par la direction de l’EPTV. La raison ? Lundi matin, l’animatrice de l’émission «Bonjour d’Algérie» a reçu la petite fille d’un ancien bachagha du Constantinois. Fériel Furon est l’arrière petite fille du Bachagha Abdelaziz Bengaga, dernier supplétif musulman de la région de Constantine et des Zibans. Le livre est intitulé «Si Abdelaziz Bengana, dernier roi des Zibans». Sauf que la lignée des Bengana, qui remonte au 17e siècle, a non seulement été supplétive de la colonisation, mais a pratiqué de la torture sur les Algériens. Un des aïeux de l’écrivaine coupait même les oreilles aux Algériens !

Advertisement

L’affaire est tellement grave qu’elle a suscité la polémique sur les réseaux sociaux. La pilule ne peut passer d’autant plus que deux endroits symboliques devaient abriter une vente-dédicace de l’écrivaine: la rue Didouche-Mourad à Alger et le Palais Ahmed-Bey de Constantine. Les deux rendez-vous sont annulés et selon des sources internes à la télévision publique, «d’autres têtes vont tomber».

Cette affaire intervient en pleine polémique sur la colonisation.

Essaïd Wakli