L’on évoque de façon récurrente le problème des permis de conduire obtenus par la grâce de la corruption, sans pour autant avoir de preuves tangibles.  Dans cette vidéo, on peut constater de visu l’attitude décomplexée d’un ingénieur des mines exigeant des pots-de-vin pour valider des permis de conduire.  

Levant le voile sur une pratique largement répandue, le propriétaire d’une auto-école de la wilaya d’Ouargla affirme qu’il est victime du diktat des ingénieurs des mines qui l’obligent ainsi que ses collègues de verser des pots-de-vin pour voir les dossiers de leurs candidats validés. «Des tarifs différents sont appliqués à chaque catégorie de véhicules», indique-t-il.

M.M.