« Qu’ils viennent enquêter. Je n’ai pas peur ! », c’est avec ces mots que le milliardaire et homme d’affaires algérien Mahieddine Tahkout a réagi dimanche, dans une déclaration exclusive à Algérie-Focus, à l’annonce de la mise en place d’une commission d’enquête ministérielle qui sera dépêchée au niveau de son usine de montage des véhicules à Tiaret afin d’investiguer sur les accusations de fraudes et de tricheries qui pèsent sur les activités de cette usine où des employés algériens sont censés assembler des véhicules de la marque Hyundai.

« Ils sont les bienvenus ! », a encore confié à Algérie-Focus Mahieddine Tahkout qui affirme n’avoir rien à cacher. L’homme d’affaires a fait part de sa sérénité et indique qu’il fait confiance aux autorités.  Pour rappel, samedi, Tahkout a dénoncé une « sale campagne » menée par des concurrents français à son encontre. L’industriel algérien a expliqué également qu’il importe dans des containers uniquement les châssis automobiles. Toutes les autres composantes mécaniques, elles sont assemblées dans son usine à Tiaret. Tahkout a promis enfin d’ouvrir les portes de son usine à nos caméras pour démentir « toutes ces rumeurs malveillantes qui visent à me saboter ».  

Exclusif. Tahkout/ « Je n’ai pas peur ! »
Notez cet article