Ahmed Ouyahia peut allègrement passer du statut d’éradicateur à celui de salafiste, si cela lui permet d’atteindre des objectifs politiques. Le discours qu’il a tenu devant les militants de son parti, hier, à Tamanrasset, l’illustre à merveille. «Nous aimons le salafisme, il est dans notre religion, soyons salafistes dans notre nationalisme».

Le SG du RND a voulu critiquer le régionalisme et le tribalisme en faisant appel au salafisme dépeint comme un modèle vertueux dont il se revendique.

Advertisement

Évoquant la question des réfugiés subsahariens, il a usé de propos nauséabonds digne d'une Marine Le Pen: «Avant tout, l’Algérie est pour les Algériens».

Ahmed Ouyahia a ensuite tiré à feu nourri sur les organisations non-gouvernementales: «Vous laissez des associations et des ONG vous donner des leçons ? (…) En réalité, elles viennent pour salir notre image et dire que nous n’aimons pas les pays voisins».

Massi M.