Et c’est reparti! Les sujets de langue arabe de l’examen de la cinquième année primaire ont été diffusés sur les réseaux sociaux, ce mercredi, une demi-heure seulement après le début des épreuves. La ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghebrit, a promis que les responsables seront identifiés.

Les sujets de langue arabe assortis des réponses ont été publiés à peine une demi-heure après le début de l’épreuve ce mercredi. Cette opération de triche est un unième revers pour les pouvoirs publics qui avaient pourtant promis «des examens dans les meilleures conditions».

Répondant aux questions des journalistes, lors d’une visite de travail dans la wilaya de Bechar, la ministre a fait savoir qu’ «une enquête sera ouverte» pour identifier les auteurs de cette énième atteinte à la crédibilité des épreuves organisées par son département.

Malgré toutes les dispositions prises pour éviter un scandale à l’image de celui qui a entaché la première session du Bac 2016, l’État semble toujours incapable d’organiser des épreuves propres.

Massi M.

Examen de cinquième/ Fuite de sujets sur les réseaux sociaux  
Notez cet article