Portrait de l'Emir Abd el-Kader - Crédits: AFP

Il fut l’un des plus grands hommes d’Etat de l’Algérie contemporaine. L’Emir Abdekader Ben Muhieddine (1808-1883), puisque c’est de lui qu’il s’agit, est le fondateur de l’état algérien moderne. Son personnage mystique suscite l’admiration à travers le monde et son humanisme, de la gratitude. Hélas, son oeuvre est, aujourd’hui, encore mal connue des siens.

Hommage à l’Emir en toute discrétion

C’est, en présence d’une vingtaine de personnes réunie, autour de madame Zohour Assia Boutaleb, secrétaire générale de la Fondation Emir Abdelkader, que s’est déroulée la commémoration de la disparition de l’Emir Abdelkader, à Paris ce vendredi 26 mai 2017. Symbolique et solennelle, cette cérémonie était l’occasion de parler de l’homme politique qu’était l’Emir mais aussi du poète, de l’écrivain ou encore du soufi.

A vrai dire, beaucoup de personnes nous ont demandé si on pouvait organiser quelque chose pour parler de l’Emir Abdelkader, l’homme, le politique mais aussi le poète et l’humaniste. Cette commémoration est donc une occasion pour mettre en avant ses valeurs qui sont aujourd’hui connues et reconnues à travers le monde. Certes cette place est petite mais sa portée symbolique est immense pour nous. Il existe d’autres places Emir Abdelkader notamment à Pau ou encore à Lyon et même ailleurs dans le monde. Mais le plus important c’est le message qu’il faut retenir : « amour et paix ». – Zohour Assia Boutaleb

Parmi les présents, des politiques représentants la communauté algérienne en France, du FLN notamment mais aussi une candidate, aux élections législatives de l’hexagone Sabrina Houd, issue de l’immigration : « l’Emir Abdelkader est un personnage historique exceptionnel. C’est lui le père fondateur de la grande nation algérienne. Je tenais donc à être présente aujourd’hui ».

Mais que connait-on réellement, nous algériens, de l’Emir Abdelkader?

Pas grand-chose finalement. Et ce n’est sûrement pas dans les manuels scolaires de nos gamins que nous trouverons les réponses à nos questions.

Pourtant, il est l’un des personnages les plus extraordinaires qu’a connu notre pays. C’est à se poser la question si nos responsables ont conscience de l’importance de ce personnage historique. Il n’y a qu’à voir à quoi ressemble la place dédiée à ce génie de notre histoire. Triste et pitoyable. Juste une plaque métallique accrochée à un poteau électrique. Seule la gerbe de fleurs déposée là, à cette occasion, peut inciter les passants à s’arrêter et découvrir de quel personnage il s’agit. Et Ironie du sort, cette plaque, nous dit-on, a été dégradée quelques heures avant la cérémonie par des malveillants. Coincidence? Sûrement pas.

Il est considéré par les occidentaux eux-même comme l’un des précurseurs de l’humanisme. – Zohour Assia Boutaleb

Visionnaire, l’Emir Abdelkader a su par son génie militaire faire trembler l’une des plus grandes armée du monde, la France. Fin stratège, il réussi en peu de temps à convaincre le peuple de le suivre et de le soutenir. L’émir Abdelkader est, aujourd’hui, considéré comme le premier chef d’Etat algérien. Il consacra sa vie à l’organisation et à la fondation d’une Algérie moderne. Il avait même créé une armée régulière et un corps diplomatique fait d’envoyés et de consuls. Les responsables politiques français de l’époque étaient subjugués par l’audace, la présence et le charisme de ce penseur. Mais derrière ce résistant militaire se cache aussi un humaniste et un fascinant homme de paix. Pour lui, l’homme est au-dessus de tout. Ni frontière, ni origine et encore moins religion ne doivent séparer les hommes. Il était aux côtés des siens pour défendre leur liberté contre les colons mais aussi aux côtés des druzes à Damas en 1860.

Son parcours impressionne aujourd’hui, encore.

Statue de l'Emir Abdelkader à Mexico
Statue de l’Emir Abdelkader à Mexico

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si son nom raisonne toujours à travers le monde. Tour à tour héros de la résistance algérienne, précurseur de l’Etat algérien et guide spirituel, plusieurs pays ont appelé de son nom divers bâtiments, rues, avenues, places, universités et mosquées. Il existe même une grande stèle à son effigie au Mexique pour ne citer que celle-ci. Il était donc primordial de lui rendre hommage et faire connaitre ainsi son parcours. C’est d’ailleurs le travail que tente de faire la Fondation Emir Abdelkader. Un héritage chargé de valeurs de respect, d’amour et de paix.

Notez cet article