La Loi de finances 2018 risque d’être encore plus restrictive que celle de l’année en cours. Selon le mémorandum du ministère des Finances aux autres administrations et départements ministériels, il est clairement demandé de réduire leurs prétentions budgétaires pour l’année prochaine.

Selon le contenu de cette circulaire, dont des extraits ont été révélés par le journal El Khabar, le ministère des Finances précise que les baisses concernent notamment les mobiliers de bureau, le parc automobile et tout ce que est relatif aux services et réceptions. Cela sans parler des budgets de fonctionnement et d’équipement qui doivent encore baisser pour la seconde année consécutive.

Advertisement

Lors de la Loi de finances 2017, le budget d’équipement a baissé de plus de 12 milliards de dollars. Ce qui a impacté les investissements de l’Etat.

Des observateurs craignent également des hausse de certains produits et prestations. Le gouvernement prévoit, aussi, d’abandonner les subventions données aux produits de base.

Rania Aghiles