Naftal/ Les cadres exigent le départ du PDG pour cause… d’homosexualité

0
1775

La pression devient pesante sur le Président-directeur général de Naftal. Hocine Rizou en l’occurrence a refusé de céder, ce matin, aux pressions des cadres de son entreprise. Ces derniers, aidés par le syndicat des travailleurs du siège, ont organisé un sit-in devant le siège de la société à Chéraga, à Alger. Ils accusent leur responsable d’homosexualité. Les responsables du syndicat de Naftal, eux, refusent de se mêler d’un problème qu’ils jugent «personnel».

La manifestation fait suite à la diffusion d’une vidéo montrant le responsable dans une scène où il entretient une liaison avec un autre homme. Une image de trop pour ces cadres. En réalité, et selon des sources de l’intérieur de la compagnie, la rumeur sur l’orientation sexuelle du PDG court depuis très longtemps. Mais il a fallu une preuve. Les syndicalistes du siège de la compagnie accusent également leur responsable d’avoir contracté des contrats de complaisance. Une attitude qui serait liée directement à l’existence de cette vidéo compromettante.

En plus du PDG, il paraît que les accusations du même genre pèsent également sur d’autres cadres de la compagnie.

Pourtant, aucune loi n’interdit à un homosexuel d’occuper des postes de responsabilité. Mais le conservatisme et l’intolérance de la société algérienne n’a visiblement pas de limites.

Rania Aghiles