Attendue depuis plusieurs mois, la revalorisation des pensions de retraite annoncée, aujourd’hui, par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali,  sur sa page Facebook, est pour le moins insignifiante. Elle sera pour cette année de 2,5%. Une hausse qui va surement décevoir les 2,8 millions de retraités, dont plus de la moitié touche moins du SNMG (18 000 dinars).

L’ancien DG de l’ANSEJ a ajouté que cette hausse sera intégrée à la mensualité du mois de juin, avec effet rétroactif depuis le 1er mai dernier. Comme pour anticiper sur la réaction des retraités, M. Zemali a indiqué que «cette hausse a été définie en prenant en compte les équilibres financiers et les capacités de la Caisse nationale des retraités (CNR)».

Ainsi, de nombreux retraités seront augmentés de 450 dinars au maximum (2,5% de 18 000 DA), ce qui ne peut couvrir les hausses que connaissent continuellement les produits alimentaires par exemple.

Rappelons que les pouvoirs publics procèdent chaque année à une revalorisation des pensions de retraites dans le souci de compenser l’inflation. L’annonce du taux de l’année 2017 était attendue depuis plusieurs mois. L’ancien ministre du Travail, Mohamed El Ghazi, avait déclaré au début de l’année que cela devrait se faire avant le 1er mai. Mais vu sa faible revalorisation, les autorités ont préféré attendre la fin des élections législatives.

Elyas Nour

Notez cet article