Interrogé sur un probable retour au gouvernement, l’ancien ministre de l’Énergie et des Mines, le très controversé Chakib Khelil a affirmé qu’il était disposé à accepter n’importe quel portefeuille ministériel à condition que ce soit lui qui choisit son équipe.   

«Je suis disposé à répondre positivement si l’on me demande d’intégrer le prochain gouvernement. J’accepterai tous les postes, que ce soit celui de Premier ministre ou autre (…) et ce, dans quelque département que ce soit. Mon but est d’aider mon pays, l’Algérie», a-t-il affirmé dans un entretien accordé au journal El Hiwar.

À la question de savoir s’il était prêt à endosser le costume de Premier ministre, M. Khelil a répondu que rien ne lui a été proposé pour le moment et qu’«il y a des préalables à cela. Le plus important est de définir les prérogatives réelles du Premier ministre, notamment dans le choix de son staff. Diriger un gouvernement composé des mêmes têtes alors qu’ils n’ont apporté aucune réponse aux problèmes, n’est pas efficace pour changer les choses», a-t-il expliqué.

Dans le même ordre d’idées, M. Khelil a assuré qu’il n’acceptera pas de poste ministériel sans que cela ne soit négocié. Selon lui, un ministre doit apporter des solutions avec une équipe de son choix et des gens qu’il estime capables d’assumer des fonctions données. À ce moment-là, dit-il, on peut définir les responsabilités de chacun en cas d’échec.

Massi M.

Notez cet article