Le comité d'observation du croissant lunaire (lajnat el-ahilla) a fixé la "nuit du doute" du ramadan 2017 au vendredi 26 mai. Cette décision marque une nette différence avec plusieurs autres pays musulmans qui adoptent habituellement le calendrier saoudien en la matière.

Interrogé sur les raisons qui ont poussé le comité à se réunir vendredi et non jeudi, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a affirmé que la décision a été prise sur la base de données astrologiques certifiant qu’il sera impossible d’observer le croissant lunaire jeudi, que ce soit à partir de l’Afrique du Nord ou du Moyen-Orient. «L’observation du croissant lunaire annonçant le premier jour du mois sacré aura lieu le 29 chaâbane 1438 de l’Hégire, qui coïncide avec le vendredi 26 mai, et ce sur la base  «de calculs astronomiques».

Advertisement

M. Aïssa a par ailleurs indiqué qu’il est probable que tous les pays musulmans entament le mois de ramadan samedi, ajoutant qu’il serait peu probable que le premier jour du ramadan soit le dimanche 28 mai.

Massi M.