Le vice-ministre de la Défense et chef d’état-major de l’armée, le général-major Ahmed Gaïd Salah a implicitement qualifié d’«inappropriées» et de «mensongers» les propos de la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, ayant affirmé, le 13 mai dernier, que l’essentiel du personnel de l’ANP a voté blanc lors des législatives du 4 mai.    

Gaïd Salah a fustigé, en marge d’une visite qui l’a mené à la 4ème région militaire (Ouargla), les déclarations de la SG du PT ayant affirmé le 13 mai dernier que «le vote blanc massif des militaires est un tournant qualitatif. Il traduit qu’ils refusent l’opération (les élections législatives), mais obligés de participer. Il traduit qu’ils refusent ce régime et à ce que l’armée soit instrumentalisée (…) Une nouvelle situation s’ouvre». Sans s’adresser directement à la SG du PT, le vice-ministre de la Défense a qualifié ses propos d’«allégations» inappropriées, tout en insistant sur leur rejet par le haut commandement.

«Il me revient de réaffirmer, voire rappeler à certains ayant malheureusement avancé, à la fin des élections législatives du 4 mai dernier, quelques allégations, commentaires et insinuations, que le Haut Commandement de l’Armée nationale populaire qualifie d’infondés, voire d’inappropriés, et qu’il rejette totalement», a-t-il affirmé.

Gaïd Salalh a ensuite évoqué le message adressé au personnel de l’ANP à la veille des élections législatives les appelant à aller massivement aux bureaux de vote. Selon lui, ce «message était clair  et ne pouvait laisser place à aucune forme de propos mensongers ou de rumeurs à l’encontre de nos forces armées et tous les personnels militaires», a-t-il indiqué.

Massi M.