Bac 2017 96 tentatives de fraude
Bac 2017 96 tentatives de fraude

Au deuxième jour du baccalauréat, le ministère de l’Education nationale n’a pas enregistré de graves dépassements. Mais les services de Nouria Benghabrit ont noté au moins 69 « tentatives de fraude » dans certains centres d’examens. C’est ce qu’a indiqué la ministre, Nouria Benghabrit, citée par l’APS. Elle a précisé que les cas de fraude sont liés essentiellement à l’utilisation du téléphone portable. Mais, elle avait annoncé que des sanctions sévères étaient prévues à cet effet allant de cinq ans d’exclusion pour les candidats scolarisés à 10 ans pour les candidats libres, avertissant que tout candidat pris en possession d’un téléphone portable sera considéré  comme étant en tentative de fraude.

Par ailleurs, le nombre d’absents lors du premier jour du Baccalauréat est important, souligne la ministre. « 11,39% de cas d’absence ont été enregistrés au premier jour des épreuves, dont 1,56% sont des candidats scolarisés », a précisé Mme Benghebrit. Cela est dû essentiellement au renforcement des dispositions d’accès aux établissements. Ainsi, les retards ne sont pas admis le jour de l’examen, les portables et tout autre moyen de communication doivent être déposés à l’entrée du centre dans une salle aménagée à cet effet. Or, certains élèves se sont présentés à l’examen avec quelques minutes de retard. Une infraction que les responsables ont relevé.

Advertisement

Au deuxième jour des épreuves, un sujet a été publié sur les réseaux sociaux une heure après le début des examens. Ce qui n’a pas d’impact sur le déroulement des épreuves puisque la majorité écrasante des candidats n’ont pas accès aux téléphones portables.