Après la publication par Algérie Focus, le 31 mai dernier, d’un article citant une enquête réalisée par Le Soir d’Algérie  et  largement reprise par plusieurs médias de la presse nationale, le PDG du groupe à capitaux d’origine saoudienne, Radiolla–Algérie, a tenu a démentir les accusations faisant état d’un projet qui ne serait qu’un «leurre» et son entreprise une «coquille vide».

Les dirigeants de Radyolla –Algérie maintiennent au contraire que le projet de coopération dans le domaine du développement de l’industrie du phosphate en Algérie signé entre Radiolla Holding et ses partenaires algériens Asmidal et Manal «se poursuit conformément au protocole d’accord signé le 15 février dernier en présence des ministres algérien et saoudien de l’industrie». Rappelons que ce protocole prévoit un investissement du montant colossal de 15 milliards de dollars confirmé par les dirigeants de Radyolla dans leur correspondance adressée à Algérie–Focus  .

Ces derniers ajoutent en outre  que les aspects financiers  et technique de l’accord signé avec les partenaires algériens sont déjà «en place» et n’attendent plus que «la finalisation des négociations avec les partenaires algériens» pour être mis en œuvre à travers « le démarrage des études techniques » relatives à ce projet .  Affaire à suivre donc au cours des prochains mois.

La Rédaction