Les banques ont entamé une révision générale des crédits alloués à des hommes d’affaires influents. Objectif: établir un listing des mauvais payeurs avant la mise en place de mesures visant à durcir les conditions d’octroi des crédits pour les investisseurs privés.      

Les hommes d’affaires ayant bénéficié de généreux crédits, ces dix dernières années, dans pour la réalisation de projets structurants et qui refusent de les rembourser sont, actuellement, sous le coup d’une enquête diligentée par les banques, rapportent diverses sources.

Advertisement

Ainsi, l’opération concerne une vingtaine d’hommes d’affaires fortunés ayant contracté des crédits dont la valeur est colossale et qui n’ont remboursé à ce jour que 10% ou 20% de leurs crédits.

Sans citer de nom, les sources en question ont touché l’exemple de l’un d’entre eux ayant contracté un crédit de 500 millions de dollars pour ne rembourser, des années plus tard, que 20 millions de dollars et ce, sans achever le projet pour lequel il s’était engagé.

Selon les mêmes sources, les banques sont actuellement très vigilantes en ce qui concerne les opérations d’octroi des crédits. Ce changement d’attitude serait dû à une instruction «venue d’en haut».

Ainsi, le nouveau gouvernement serait «déterminé à ne pas faire machine arrière et veiller à ce que la loi soit appliquée dans toute sa rigueur en n’excluant d’ailleurs pas des poursuites judiciaires à l’encontre des récalcitrants», indiquent-on de mêmes sources.

Massi M.