Le ministre de l’Habitat, Youcef Chorfa, a révélé, ce mardi, à Alger, que le gouvernement envisage de se lancer dans la construction de logements entièrement consacrés à la location. La nouvelle formule sera réalisée en partenariat avec des opérateurs privés. Les mécanismes de ce partenariat public-privé sont, selon lui, en cours d’élaboration.

Le gouvernement compte lancer une nouvelle formule pour répondre aux besoins des Algériens en termes d’habitat. Cette fois, les bénéficiaires ne seront pas propriétaires de leur habitation, mais juste des locataires, comme c’est le cas un peu partout dans le monde. Pour ce faire, le ministre a indiqué que de nouveaux mécanismes sont en train d’être élaborés en partenariat avec des opérateurs privés.

M. Chorfa, a indiqué que ces partenaires seront appelés, à l’avenir, à jouer un rôle important dans le secteur de l’habitat pour compenser le recul des budgets alloués à ce secteur en ces temps de crise. Ainsi, le ministère de l’habitat est, actuellement, en train d’étudier la question du financement de ce projet avec des partenaires privés, a-t-il indiqué, soulignant que son département met au point un document définissant les conditions préalables pour les  bénéficiaires de cette nouvelle formule.

Le ministre de l’Habitat n’a fourni aucun détail sur la nature de ce partenariat avec le secteur privé. Combien d’appartements seront construits ? Ces opérateurs privés seront-ils propriétaires de ses habitations réservés à la location ? Et l’État pourra-t-il contrôler un marché aussi dynamique dans un secteur marqué par l’anarchie et la multiplicité des acteurs ? Autant de questions qui restent en suspens laissant à penser à un effet d’annonce plus qu’à autre chose.

Massi M.