C’est une manifestation inhabituelle qui est organisée cette année à  l’occasion du 5 juillet. Le Musée central de l’armée d’Alger abrite, en effet, depuis hier samedi et jusqu’au 10 du mois en cours, des portes ouvertes sur  les industries militaires nationales. 

La manifestation  offre au  public l’opportunité de prendre connaissance de l’industrie militaire et du  niveau atteint par ses différentes filières, outre son rôle dans la relance  du développement national. Les produits de l’industrie militaire nationale sont exposés dans plusieurs stands dédiés notamment aux systèmes de surveillance vidéo, aux bases de systèmes électroniques, aux produits de l’Entreprise des constructions mécaniques de Khenchela ou de l’Entreprise des réalisations industrielles de Sériana (Batna).

L’ «autosuffisance» comme objectif

A cette occasion, le colonel Mohamed Djafer, inspecteur central des industries au ministère de la Défense Nationale, a indiqué que l’industrie militaire algérienne a pour objectif « l’autosuffisance » pour réduire les importations. Soulignant que les entreprises relevant du secteur employaient près de  25.000 personnes, il a expliqué que cette démarche s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie militaire adoptée par la direction du pays pour satisfaire les besoins de l’institution militaire dans tous les domaines. Actuellement, le MDN assure déjà la fourniture de tous types de véhicules aux différents corps de sécurité, notamment la police, les douanes et la protection civile ainsi qu’à des entreprises publiques, à l’image de Sonatrach et Sonalgaz, a fait savoir le colonel Djafer

Yazid Taleb