Vidéo. Incendies / Deux morts à Tizi-Ouzou, des dommages matériels considérables dans plusieurs autres wilayas

0
4471
Ait Yahia Moussa sous les flammes des incendies
Ait Yahia Moussa sous les flammes des incendies

Une deuxième victime est morte à Aït Yahia Moussa (25 km au Sud Ouest de Tizi Ouzou) suite aux incendies qui ravagent la wilaya depuis le début de la vague de canicule mardi. Des blessés et des pertes matérielles considérables sont aussi à déplorer.  

Une deuxième personne est morte asphyxiée mercredi à Aït Yahia Moussa, dans la wilaya de Tizi Ouzou.  Des blessés sont aussi à déplorer dans cette région dévastée par les incendies depuis le début de la vague de canicule mardi.

La personne décédée est un homme âgé de 64 ans ayant été surpris par les flammes dans son champ. La victime a succombé  à des brûlures graves à l’hôpital de Draâ El Mizan. Deux blessés dans un état particulièrement grave ont également été évacués par les unités de secours de l’ANP, vers le même établissement de santé où ils ont été pris en charge. La Protection civile a également évacué six autres personnes incommodées par la fumée, dont deux pompiers.

Il faut dire que la wilaya de Tizi-Ouzou a été la plus touchée par cette vague d’incendies. Selon la protection civile, 105 foyers d’incendie se sont déclarés dans cette wilaya ou 15 foyers d’entre 30 classifiés « incendie de grandes ampleurs » continuent toujours de ravager les forêts notamment à Aït Yahia Moussa,  Azazga, Bouzeguene, Larbaa Nath Irathene, Tizi Ouzou et Draa El Mizan. Des unités de secours de l’armée et de la Gendarmerie nationale ont déployées pour aider les unités de la protection civile.

Il faut noter que ces incendies ont également provoqué des pertes matérielles très importantes. Plus de 50 maisons ont brûlé en plus du millier d’hectares de végétation parti en fumée depuis mardi.

Hormis la wilaya de Tizi-Ouzou, plusieurs autres régions du pays ont été touchées. À Béjaïa, on a enregistré une trentaine de feux de forêt occasionnant la perte de plus de 500 hectares de végétation. Même chose à Ghelma, Tissemsilt, Bouira, Boumerdes et Jijel ou des centaines d’hectares de végétation sont partis en fumée occasionnant aussi des pertes en termes de bétail et de plantations.