Rendez-vous éloignés, soupçons de trafic et interminables queues. Après des mois de polémiques, le consulat de France à Alger semble définitivement déçu par son prestataire de service d’attribution de visas. Le contrat qui la lie à TLS Contact va prendre fin en décembre prochain et ne sera pas renouvelé, apprend-t-on de différentes sources.

Les relations entre les services consulaires français et la société de services, qui opère également dans d’autres pays à l’instar de la Tunisie, semblent irrémédiablement détériorées. Depuis des mois, les Algériens qui déposent leurs dossiers pour obtenir des visas français ne parviennent à obtenir des délais de dépôt raisonnables que difficilement. Et quand le rendez-vous est fixé, il faut attendre plusieurs mois avant de pouvoir déposer sa demande visa.

Si les services de TLS Contact ont évoqué des retards dus aux nombre important de demandeurs de visas, les services du consulate de France n’ont pas compris la possibilité offerte à certains demandeurs de pouvoir obtenir des rendez-vous en dehors du site Internet de la société. Cela suppose que des employés trouvent des moyens détournés pour monnayer leurs services.

Selon des informations non encore officiellement confirmées, c’est BLS, une société de service qui propose notamment les visas pour l’Espagne, qui est choisie pour remplacer TLS Contact.

Rania Aghiles