La communauté marocaine installée en Espagne est sous forte tension. Suite aux attentats de Barcelone, commis selon toute vraisemblance par des ressortissants du royaume alaouite, elle fait face à de véritables opérations de représailles.

Ainsi, le consulat du Maroc à Tarragone, au nord-est de l’Espagne, a été aspergé de peinture rouge. Les murs d’une mosquée de la ville ont également été couverts de graffitis comportant des menaces claires, entre autres « vous allez tous mourir***de maures ».

Même topo sur les réseaux sociaux, où des internautes espagnols ont multiplié les publications hostiles à la communauté marocaine.

Barcelone ainsi que Cambrils dans sa  périphérie ont été le théâtre d’attentas terroristes ayant fait 14 morts et une centaine de blessés, dont des ressortissants algériens. L’enquête diligentée dans la foulée met en cause des des individus de nationalité marocaine ou originaire de ce pays.

L.R.