Elections locales/ Le « trésor de guerre » d’Ould Abbès

0
1113

Le FLN exige de ses adhérents désireux de se porter candidats aux élections locales prévues en novembre le paiement d’une participation financière. Se comptant par dizaines de milliers, les postulants aux APC et APW devront verser à la trésorerie du parti entre 2500 et 5000 DA dinars chacun. Un sacré pactole en perspective.

Faire payer les adhérents du parti pour se porter candidats aux élections locales, telle semble l’idée lumineuse trouvée par le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbes, qui a exigé que les candidats versent une sorte de « taxe » de 2500 DA pour se porter candidats aux élections locales et 5000 DA pour les élections walayales, rapporte le site d’information AlgerieScoop.

La mesure est déjà appliquée au niveau des kasmas dans les 48 wilayas. Le SG du FLN  n’a pas donné de détails concernant le sort de cet argent. Selon lui, il va servir à renflouer la trésorerie du parti.

Malgré les dissensions internes marquées, notamment, par la fronde contre Ould Abbes, l’ex-parti unique s’attend à ce que le nombre de candidats se compte par dizaines de milliers. De ce fait, la taxe imposée va permettre au SG du parti de disposer de plusieurs centaines de milliards de centimes. Pour quel usage ? Personne ne le sait. Va-t-il être utilisé pour acheter des voix afin de sauver sa tête, en faisant exploser les scores du parti aux élections locales, après l’échec retentissant des législatives ? Affaire à suivre.

Massi M.