Après avoir fortement impacté le Texas, l’ouragan Harvey prend désormais la direction de la Louisiane où le président des Etats-Unis, Donald Trump, a décrété l’état d’urgence.

Des inondations sans précédent ont été causées par l’ouragan Harvey au Texas. Les Américains n’en ont pas encore fini avec cette catastrophe naturelle puisque ce dernier prend désormais la direction de la Louisiane où l’état d’urgence a été décrété par Donald Trump ce lundi.

Advertisement

Le directeur de L’Agence fédérale des situations d’urgence (Fema) a indiqué que son département «déploie d’importants moyens pour protéger les vies». «Nous tentons de renforcer les opérations de recherche et de sauvetage sur une zone très vaste, plus de 30 ou 50 comtés possiblement impactés au Texas», a ajouté Brock Long lors d’une conférence de presse à Washington.

L’agence fédérale de secours Fema est notamment autorisée à «mobiliser et fournir à sa convenance les équipements et les ressources nécessaires», a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué.

Les autorités américaines s’attendaient, ce lundi, à devoir accueillir plus de 30 000 personnes dans les centres d’accueil urgence au Texas.

Le pire, c’était à Huston !

La métropole de Houston, 2,3 millions d’habitants, était complètement paralysée, ce lundi 28 août, par la montée des eaux : les routes sont inondées, les aéroports sont fermés, et deux hôpitaux ont baissé leurs rideaux, tandis que des milliers de sauveteurs sillonnaient la ville pour secourir les habitants les plus vulnérables bloqués chez eux. D’après les experts américains, dont Brock Long, «le pays est toujours dans l’urgence, nous n’en sommes pas encore à la reconstruction».

L’Etat d’urgence décrété, aujourd’hui, en Louisiane, permet de mobiliser davantage de moyens. L’ouragan Harvey est qualifié d’ «événement historique» aux États-Unis, selon les spécialistes.

Moncef Aït-Kaci