Au moins sept hadjis algériens, dont une femme, ont trouvé la mort depuis l’arrivée de la mission algérienne aux Lieux saints. L’information a été donnée, ce lundi, par le ministre des Affaires Religieuses, Mohamed Aïssa.

Cependant, le ministre a affirmé que le nombre de décès était en «baisse par rapport aux années précédentes vu la bonne prise en charge des hadjis sur tous les plans». «Les services consulaires ont pris toutes les mesures nécessaires pour accélérer l’enterrement des hadjis décédés et informer leur famille», a-t-il ajouté.

Plus généralement, le ministre a promis un bon séjour pour les pèlerins algériens. «Nous devons assurer une mobilisation de tous les membres de la mission pour que les hadjis aient un séjour serein et paisible dans les camps de Arafat et Mina», a souligné le ministre. Il a évoqué l’utilisation d’un portail électronique par la mission du hadj en vue de s’enquérir de la situation des hadjis dans l’attente de l’utilisation d’autres moyens de communication.

Chaque année, des dizaines de hadjis meurent lors de l’accomplissement du pèlerinage. Rania Aghiles

Notez cet article