Plusieurs dizaines de d’individus ayant bénéficié de crédits ANSEJ et CNAC sont poursuivis en justice. Motif: ils ont vendu des bateaux de pêche acquis dans le cadre de la CNAC et de l’ANSEJ à des passeurs de « harraga ».

Des dizaines de jeunes ayant bénéficié de crédits dans le cadre de l’ANSEJ et du CNAC et ayant acquis des bateaux de pêche sont actuellement poursuivis en justice. Ces derniers ont vendu leurs embarcations dotées de matériel de géolocalisation à des passeurs de « harraga ».

La justice traite actuellement les cas de 160 jeunes pour abus de confiance, fausse déclaration et détournement de bien. Ces derniers ont déclaré leurs bateaux volés alors qu’ils les ont été cédés à des prix oscillant entre 70 et 450 millions de centimes à des passeurs dans 12 wilayas du littoral. Interceptés par les gardes-côtes, nombre de ces passeurs ont avoué qu’ils avaient acheté leurs bateaux auprès de personnes ayant contracté des crédits ANSEJ et CNAC.

Massi M.