Le ministère du Commerce contredit le ministère de la Défense nationale (MDN) qui avait envoyé une note à la direction régionale de la santé militaire de la 1ère Région militaire la mettant en garde contre le parfum Relax, censé être mortel.

Le ministère du Commerce affirme que suite à une enquête diligentée par ses services spécialisés, il n’existe aucun parfum portant le nom de Relax sur le marché algérien.

Pour le ministère, le bruit soulevé à propos de ce produit n’est qu’une simple rumeur ayant déjà eu lieu dans certains pays arabes et musulmans.

Notons que le MDN avait mis en garde contre contre le parfum Relax, affirmant son caractère mortel trois à quatre jours après son utilisation.

L.R.