An Algerian vendor wait for customers at a livestock market in preparation for the upcoming Muslim Eid al-Adha holiday or Feast of the Sacrifice, in Algiers, Algeria on Sept. 8, 2016. Eid al-Adha, or Feast of Sacrifice, commemorates what Muslims believe was Prophet Ibrahim's willingness (Abraham to Christians and Jews) to sacrifice his son. It is a festive holiday where it is traditional for men, women and children to dress in new clothing and spend time with their families outdoors. (Photo by Billal Bensalem/NurPhoto via Getty Images)

Malgré la crise économique, les Algériens ne lésinent pas sur les dépenses pour célébrer l’Aïd El Adha. Ils consomment, à cette occasion, pour pas moins de 1,8 milliard de dollars.

Les familles algériennes dépensent à l’occasion de l‘Aïd El Adha pas moins de 200 milliards de dinars, ce qui équivaut à 1,8 milliard de dollar. Cette somme astronomique comprend les sacrifices rituels et les diverses fournitures qui l’accompagnent, affirme le président de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), Tahar Boulenouar au site Voix Maghrébines.

M. Boulenouar indique qu’entre 3,5 et 4 millions de moutons ont été achetés par les familles algériennes, ajoutant que lors des dernières 48 heures, les boulangeries ont vendu quelques 100 millions de baguettes.

L.R.