Vingt ans après le massacre de Bentalha, le souvenir est toujours vivace. Et il n’y a pas que les Algériens qui nourrissent le souvenir. Dans un tweet envoyé à cette occasion, le nouvel ambassadeur américain en Algérie, John P. Desrocher a indiqué que « c’est avec un sentiment de tristesse et de respect que je partage avec les Algériens la commémoration du 20 anniversaire des massacres de Bentalha ».

Le clin d’œil de l’ambassadeur américain rappelle en effet qu’il y a 20 ans, des terroristes ont fait irruption, dans la nuit de 22 au 23 septembre 1997 dans des habitations du village Bentalha, au Sud d’Alger. Au moins 400 personnes ont été tuées dans des conditions atroces. Des enfants furent égorgés, des femmes enceintes éventrées et des vieillards décapités. Ce massacre fait partie des épisodes les plus sanglants qu’a vécus l’Algérie durant la décennie noire.

Advertisement

Du coté officiel, rien ne semble être prévu. La politique de réconciliation nationale, qui a fermé la porte à toutes poursuites judiciaires, est passée par là. Il ne reste pour les habitants de la région et les Algériens que le souvenir d’une nuit d’horreur !

Rania Aghiles