Conflit Cévital-Port de Béjaïa / Des députés interpellent Ouyahia

0
1916

 

Le blocage des équipements destinés à une usine de Cévital par l’Entreprise portuaire de Béjaïa interpelle les députés. Une dizaine de parlementaires, issus particulièrement de Kabylie,  ont adressé une « demande d’intervention urgente au premier ministre en vue de débloquer les équipements de Cévital.

Dans le document, dont nous détenons une copie, les députés indiquent au premier ministre qu’« Aucune autorisation n’est prévue par la loi pour importer des équipements industriels » et que « la loi et la réglementation en vigueur ne donnent aucune autorité à l’EPB ou à son PDG pour réclamer une quelconque autorisation avant de procéder au déchargement d’équipements ou de toute autre marchandise ».

Dans ce document, signé par des députés de Front El-Moustakbal et du RCD, « l’attitude de l’EPB (Entreprise portuaire de Béjaïa) et de son PDG est (…) difficilement compréhensible, car elle n’est fondée sur aucun texte en vigueur. (…) elle est contraire aux intérêts de notre pays et aux orientations du président de la République appelant les opérateurs économiques à se mobiliser pour s’engager dans l’investissement productif (…) ».

Les députés justifient également leur courrier par l’impact socio-économique que le projet de Cévital pourra engendrer pour l’économie nationale et locale. Ce sont en effet des milliers d’emplois et des millions de dollars d’exportations qui vont dans le trésor publics.

Des équipements destinés à Cévital sont bloqués, depuis le début de l’année en cours, par l’entreprise portuaire de Béjaïa.

Rania Aghiles