Economie / Le geste d’Ouyahia envers la « production nationale »

0
2197

Avant de lire, dimanche 17 septembre, le plan d’action de son gouvernement devant les députés, le premier ministre, Ahmed Ouyahia, veut jouer sur les symboles. Il a émis une instruction, datée du 7 septembre, afin de rappeler aux opérateurs économiques l’existence d’une clause dans le code des marchés publics qui accorde un avantage aux entreprises algériennes dans l’attribution des marchés.

« Le Premier Ministre, M. Ahmed Ouyahia a adressé une instruction (n13 du 7 septembre 2017) aux ministres, aux walis ainsi qu’aux dirigeants des groupes industriels  leur demandant de veiller, dans le cadre des commandes publiques, à la mise en œuvre de l’article 83 du Code des marchés publics (promulgué en septembre 2015), qui accorde à la production d’origine algérienne, une préférence pouvant aller jusqu’à 25% sur les offres soumises », indique, dans ce sens le portail du Premier ministère.

Cette instruction du Premier Ministre s’inscrit dans le cadre de «la volonté des pouvoirs publics d’encourager le développement des entreprises locales, publiques, privées ou mixtes ».

« Elle conforte, également, les efforts du gouvernement pour réduire la facture des importations de biens et services », ajoute la même source.

Le recours à la préférence nationale dans la conclusion des contrats publics vise notamment à encourager « la production nationale ». Une production qui n’existe pratiquement pas !

 

Rania Aghiles