L’éducation nationale serait déterminée à interdire le khimar (voile) dans les salles d’examen afin de mettre fin à triche à l’aide du bluetooth.

Le président de la Fédération nationale des parents d’élèves, Khaleb Ahmed, cité par le quotidien Echourouk, s’est réjoui de la décision du ministère de l’Education d’interdire le niqab (voile intégral) dans les écoles. Selon lui, « il est inconcevable que l’on permette aux élèves de dissimuler leur visage en ce moment d’incertitudes et de propagation du terrorisme ». Pour lui, « il est du droit de l’Education nationale de prendre ses dispositions et d’empêcher des étrangers d’accéder aux établissements scolaires ».

Concernant le projet d’interdire le khimar dans les classes d’examen, Khaled Ahmed a affirmé que « de nombreuses élèves s’adonnent à la triche à l’aide du bluetooth dissimulé sous le voile ». A cet effet, il dit soutenir cette mesure. Il demande ainsi au Haut conseil islamique de prendre une fatwa sur le sujet afin d’anticiper sur d’éventuelles polémiques.

L.R.

 

 

Notez cet article