Les menaces de Kheireddine Zetchi sont mises à exécution. Le président de la Fédération algérienne de football avait menacé, au lendemain de la débâcle contre la Zambie, d’écarter de l’équipe nationale 4 à 5 joueurs qui sont, selon lui, à l’origine des troubles que connaît la sélection.

Cette « promesse » du président de la FAF s’est concrétisée. Dans la présélection de l’équipe qui affrontera le Cameroun pour le compte de la 5ème journée des qualificatifs pour le Mondial 2018 –déjà raté pour les Verts- plusieurs vedettes de l’équipe manqueront à l’appel. Ainsi, des noms comme Ruyad Mehrez, Islam Slimani, Karl Medjani ou Yacine Brahimi ne figurent pas parmi les joueurs convoqués par Lucas Alcaraz. Le sélectionneur national a par contre décidé de faire appel à des joueurs évoluant dans le championnat local.

Au lendemain du double échec des verts contre la Zambie, des informations font état de l’influence négative qu’exercent certains cadres de l’équipe sur toute la sélection. Une information confirmée par le président de la FAF qui a évoqué la mise à l’écart de certaines « perturbateurs ».

Comme première réaction, l’attaquant de Leicester City, Islam Slimani, a indiqué à des médias son étonnement d’apprendre sa mise à l’écart de la sélection nationale.

A moins de 3 rencontres des éliminatoires pour la Coupe du monde 2018, l’Algérie est déjà disqualifiée. Elle n’a gagné aucune rencontre sur les 4 déjà disputées.

Rania Aghiles