Réagissant aux reproches de l’opposition/ Ouyahia martèle que se réunir en privée avec ses alliés politiques est chose naturelle

0
1239

Le Premier ministre Ahmed Ouyahia a réagi hier aux commentaires de certains partis de l’opposition qui se sont interrogés sur les raisons qui l’ont poussé à les exclure de la réunion qu’il a tenu mardi avec ses alliés politiques. Pour M. Ouyahia, rencontrer les patrons de partis qui soutiennent le programme du président est tout à fait naturel. À ce titre, il a invité toutes les formations politiques désireuses de dialoguer à le formuler clairement.

Intervenant hier sur la télévision officielle, M. Ouyahia à tenu à réagir aux interrogations de l’opposition en soutenant que la rencontre tenue mardi avec les patrons du MPA, TEJ et FLN, en l’occurrence Amara Ben Younes, Amar Ghoul et Djamel Ould Abbès était tout à fait naturelle. «C’est une rencontre naturelle avec les quatre partis qui ont soutenu le programme du président de la République», a-t-il rétorqué, avant de qualifier les commentaires émis par l’opposition « d’acceptables ». Et d’ajouter que «le palais du gouvernement appartient à l’État algérien, et que tout parti, désirant une rencontre, n’a qu’à manifester son envie de le faire».

Le Premier ministre a également tenu à rassurer l’opposition sur le fait que le gouvernement n’exclut personne : «S’il y a un sujet qui nécessite concertation de la scène politique, le gouvernement adressera une invitation à tout le monde, même ceux susceptibles d’être contre le projet. Mais dans le cas de cette rencontre, le gouvernement s’est entretenu avec sa base politique», a-t-il fait entendre.

Rappelons que plusieurs partis de l’opposition ont commenté la rencontre ayant regroupé, avant-hier, le Premier ministre et les chefs des partis MPA, TEJ et FLN, en l’occurrence Amara Ben Younes, Amar Ghoul et Djamel Ould Abbès, ainsi que leurs chefs de groupes parlementaires au palais du gouvernement. Pour ces formations de l’opposition, il n’est pas normal que le Premier ministre organise des réunions avec des partis politiques tout en excluant d’autres.

M. M.