Vidéo. Prononçant son discours à l’ONU / Le plaidoyer d’Abdel Fattah al-Sissi en faveur d’Israël

0
3200

Ouvrant une parenthèse lors de la prononciation de son discours devant l’assemblée générale des Nations unies mardi, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, a appelé les Palestiniens et les peuples arabes à détruire « ce qui reste du mur de la haine entre eux et Israël ».  Al Sissi a aussi promis aux citoyens israéliens une paix et une sécurité durables.  

Le Président Al Sissi a offert un plaidoyer-surprise pour la paix israélo-palestinienne à l’ONU hier mardi. En ouvrant une parenthèse lors de la prononciation de son discours, le chef d’État égyptien a veillé à marquer sa position reflétant une sympathie manifeste pour Israël   (visionnez à partir de la minute 11,15).

A un certain moment, Al Sissi s’est débarrassé de ses pages de discours en s’adressant directement au peuple palestinien pour lui dire « qu’il est beau de s’unir (en référence au réchauffement des relations entre le Hamas et le Fatah) mais il faut saisir l’opportunité et opter pour la paix avec Israël », a-t-il soutenu.

Le président égyptien ne s’est pas arrêté là.  Dans son allocution, il a prodigué tout un tas de conseils au peuple palestinien qu’il a d’ailleurs appelé à l’acceptation de l’ « autre ». « Il faut apprendre à coexister avec l’autre et cet autre c’est les Israéliens avec lesquelles il faut vivre dans la paix pour garantir la stabilité et la sécurité pour tout le monde », a-t-il poursuivi.

À la fin, Al Sissi s’est aussi adressé au peuple israélien. Dans on énoncé, le président égyptien a s’est appuyé sur l’excellence des relations entre son pays et Israël pour démontrer au peuple israélien que la paix était possible. « On a bâti une paix durable avec vous et ça a duré plus de 40 ans. Aux Israéliens je dis qu’on est capable de reconduire cette paix formidable garantissant la paix et la sécurité des citoyens d’Israël », a-t-il ajouté.

Pour donner un aspect pragmatique à son discours, Al Sissi a évoqué le terrorisme. À son sens, le terrorisme se nourrit du conflit entre Israël et la Palestine pour inséminer son poison dans toute la région. « La paix entre Israël et la Palestine mettra terme aux agissements des terroristes dans la région », a-t-il garanti.

 

M. M.