A en croire le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, plus de 12.000 postes d’emploi ont été créés et plus de 400 entrepreneurs ont été recrutés dans le cadre des opérations de réhabilitation et de rénovation du vieux bâti de la capitale.

« Plus de 12.000 postes d’emploi ont été créés et plus de 400 entrepreneurs ont été recrutés dans le cadre des opérations de réhabilitation et de rénovation du vieux bâti à Alger », a affirmé M. Zoukh en marge d’une rencontre, tenue mardi, au siège de la wilaya, avec les représentants du corps diplomatique accrédité à Alger, précisant que l’enveloppe consacrée à cette  opération avait atteint à ce jour 4.000 milliards de centimes. « En 2018, des sommes supplémentaires seront allouées à la réalisation des travaux de rénovation du vieux bâti dans la wilaya d’Alger », a-t-il précisé.

Advertisement

Le wali a évoqué les enveloppes affectées aux opérations de réhabilitation de la Casbah, estimées à 2.400 milliards de centimes, indiquant que les entreprises chargées de ces opérations « sont toutes algériennes » et qu’il s’agit essentiellement d’ateliers ouverts pour la formation des jeunes et la création de nouvelles spécialités dans la formation professionnelle.

A une question sur les informations relayées par certaines pages des réseaux sociaux concernant le retrait de l’aide financière accordée par l’UNESCO au profit de la Casbah, en tant que patrimoine culturel mondial, M. Zoukh a dit que « ces allégations sont infondées, car l’UNESCO est très satisfaite et confiante quant aux réalisations de l’Algérie en matière de réhabilitation de la Casbah ».

Concernant la 23e opération de relogement dans la wilaya d’Alger, le wali n’a pas donné de date précise pour son lancement, se contentant de dire que les préparatifs de cette opération étaient à pied d’œuvre et que les commissions spécialisées s’attelaient à l’examen « minutieux » des dossiers des bénéficiaires.

Le tri sélectif avec l’aide des citoyens

Au sujet du tri sélectif des ordures ménagères, le wali d’Alger considère  que « cette opération ne réussira qu’avec l’aide des citoyens », rappelant que « plusieurs campagnes de sensibilisation ont été organisées à Alger contre le gaspillage du pain », sachant que la quantité de pain jeté dans les poubelles à Alger s’élève à 4 tonnes/semaine. « 800 agents ont été mobilisés dont des étudiants et des membres d’associations en vue d’organiser des campagnes de sensibilisation au tri sélectif des ordures et contre le gaspillage au profit des Algérois », a-t-il en outre indiqué.

L.R.