Le premier tome du corpus d’œuvres littéraires algériennes servant de socle aux programmes scolaires dans les trois langues, arabe, français et tamazight est « fin prêt », a affirmé la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit.

Lors d’une conférence sur « Le livre et l’école », en marge de la 22 édition du Salon international du livre (SILA), Mme Benghabrit a indiqué, hier, que « le ministère de l’Education, en coordination avec le ministère de la Culture, a mis à la disposition des auteurs de manuels scolaires des extraits d’œuvres littéraires choisies « collectivement » sur la base des thèmes traités dans les programmes officiels pour les trois langues (arabe, français et tamazight).

La première responsable du secteur a annoncé la publication prévue de six collections scolaires dans les trois langues destinées aux élèves de l’enseignement obligatoire et du cycle secondaire. Ces collections sont un support pédagogique pour les activités linguistiques aussi bien écrites qu’orales et constituent également un outil de formation pour les enseignants en termes de techniques modernes de lecture et de compréhension de textes .

Pour la ministre, il s’agit là d’une image de la diversité de l’expression linguistique de l’élève dans son quotidien et des hommes de lettres algériens multilingues, ajoutant qu’elle autorise l’exploitation des  ouvrages traduits d’une langue à une autre.

La ministre à fait savoir, dans ce sens, que ces corpus seront utilisés d’abord au niveau des établissements scolaires à travers leur mise à la disposition des professionnels de la conception des manuels scolaires, ajoutant que leur vente publique sera assurée par l’Office national des  publications scolaires et les bénéfices iront au profit des bibliothèques scolaires.

L.R.