Le politologue et enseignant universitaire, Ismaïl Maaraf, a été licencié de son poste à la Faculté des sciences de l’information d’Alger en représailles à ses interventions critiques à l’égard du régime dans les médias algériens et internationaux. Sur sa page Facebook, M. Maaraf a qualifié cette “vendetta” d’ “écœurante et d’abjecte”.   

L’enseignant universitaire a littéralement été chassé de la faculté des sciences de l’information à Alger. Il lui est reproché son regard critique sur les pratiques du régime et la manière avec laquelle le pays est géré actuellement.

Sur sa page Facebook, l’universitaire a confirmé l’information dans un post: “On m’a interdit d’enseigner à la faculté des sciences de l’Information à cause des positions que je défends dans les médias…c’est abject”.

L’enseignant est réputé pour sans intransigeance et sa position très critique vis-à-vis du régime. Il est aussi connu pour défendre ses positions dans les médias ces 20 dernières années. À en croire ses proches, c’est la première fois qu’il fait l’objet d’une telle “mesure autoritaire et arbitraire”.

M.M.