Pour faire face au phénomène de la triche au Baccalauréat, le ministère de l’Education nationale compte installer, dès la prochaine session, des caméras de surveillance dans les salles d’examen. 

Lors d’une conférence de presse tenue hier, à Chlef, la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a affirmé la détermination de son département à adopter de nouveaux outils dans la lutte contre la triche au Bac.

Ainsi, la ministre a indiqué que des caméras de surveillance seront installés au niveau des salles où se dérouleront les épreuves et celles où auront lieu les opérations de correction. Elle également annoncé que les véhicules seront interdits d’accès aux centres d’examens.

En guise de conséquence a ces nouvelles mesure, la connexion Internet ne sera plus perturbée, a encore assuré la ministre.

L.R.

Notez cet article