97 livres et 25 maisons d’éditions sont interdits du Salon international du livre qui commencera le 26 octobre prochain. Le commissaire de ce salon, devenu au fil des ans l’un des plus importants de la région, a indiqué, lors d’un point de presse, que ces interdictions sont liées notamment aux contenus de ces ouvrages.

H’mida Messaoudi a expliqué que ces ouvrages interdits font l’apologie de la violence et du terrorisme. Ils ont également un contenu intégriste, ce que la loi interdit au moins depuis 2003. Quand aux maisons d’éditions, les autorités leur reprochent également d’éditer des auteurs intégristes.

Plus globalement, le SILA verra l’exposition de 230 000 ouvrages, issus de 52 pays.

Rania Aghiles