Société / Un écrivain algérien plaide pour la légalisation du “zawadj el moutaâ”

0
5604

L’écrivain algérien d’expression arabe, Sadek Slaïmia, lance un appel aux autorités algériennes pour légaliser le mariage temporaire ou «zawadj el moutaâ». 

«Ce type de mariage va contribuer à prémunir la société de la décomposition. Il sauvera ces jeunes qui se livrent à des relations sexuelles en dehors du cadre du mariage», a-t-il expliqué dans un entretien accordé au journal électronique SabqPress.

Pour convaincre les autorités, l’écrivain met en avant le nombre d’enfants «illégitimes» qui voient le jour chaque année. Selon lui, ils sont plus de 80 000.

L’écrivain a par ailleurs affirmé que ce fléau ne touche pas seulement la catégorie des jeunes. A en croire ses propos, «les salafistes, les femmes divorcées et les veuves sont de fervents partisans de ce type de mariage qui leur permet d’assouvir leurs besoins».

M.M.