Ali Haddad a la rancune tenace. Profitant de la tribune offerte par l’université du FCE, il est revenu sur le différent qui l’a opposé à l’ex-Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune en des termes peu amènes. Adoptant une attitude victimaire, il a qualifié M. Tebboune de prédateur féroce. Dans une tentative de le discréditer, il a indiqué qu’il résidait au Club des Pins.

L.R.