Une clinique privée de gestion du stress et de l’anxiété (CGSA) a récemment ouvert ses portes dans le quartier huppé d’Hydra, à Alger. Digne d’un palace, cet établissement nourrit l’ambition de devenir une référence dans le domaine du traitement des troubles psychiatrique.

«Cet établissement est tout simplement une clinique de repos. Nous avons 50 lits dédiés aux patients atteints de maladies anxieuses telles que le stress, les TOC (troubles obsessionnels compulsifs) les troubles du sommeil, etc. Les cures liées à l’anxiété durent d’une semaine à dix jours alors que les cures de désintoxication durent 21 jours», indique le Dr Benmaiza, praticien dans cette même clinique.

Luxe et confort, deux notions qui dépassent l’aspect esthétique pour s’ériger en une véritable approche thérapeutique. «Ce confort presque luxueux est fait de sorte que le patient ne sente plus de douleur, de problèmes gastriques, de sensation de mort imminente et d’épuisement», affirme le Dr Bendhoua.

Le deuxième atout que les responsables de cet établissement comptent mettre en exergue pour attirer des clients, c’est la confidentialité. «Nous avons des règles très strictes en matière de confidentialité», souligne le Dr Benmaiza, ajoutant que «les visites au niveau des chambres sont interdites».

La clinique compte également un étage réservé aux VIP, c’est-à-dire aux personnalités qui peuvent bénéficier de suites entières.

M.M.

Notez cet article