Vidéo. Images choquantes de la décennie noire/ Ouyahia défend la télévision gouvernementale

0
1484

Ahmed Ouyhia n’a pas tardé à réagir au flot de critiques qui s’est abattu sur la télévision gouvernementale, suite à la diffusion d’images d’une extrême violence sur la décennie noire.

Le Premier ministre a en effet volé au secours de l’EPTV, accusée par de larges pans de l’opinion nationale, l’opposition et même des médias étrangers d’avoir orchestré une campagne destinée à exercer un chantage au terrorisme sur la population au cas où elle persisterait à exiger le départ du régime.

M. Ouyahia a mis la diffusion de l’émission en question sur le compte de la nécessité d’entretenir la mémoire quant aux évènements sanglants des années 90, faisant un parallèle improbable avec la guerre de libération.

Rappelons que la télévision gouvernementale a diffusé, à l’occasion du 12e anniversaire de la promulgation de la charte pour la paix et la réconciliation nationale un documentaire, intitulé « Pour ne pas oublier », montrant, pour la première fois, des images traumatisantes des massacres perpétrés par les groupes islamistes armés.

A ce propos, des journalistes ont indiqué que celui qui a préparé et présenté ce documentaire est Lotfi Chriet, membre de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (AREV), soulignant que le règlement interdit à tout membre de cette instance d’exercer une autre fonction.

L.R.