Le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, a annoncé, mardi, à Alger, la généralisation du guichet électronique à toutes les communes du pays, au cours du 1er trimestre de l’année 2018, afin de faciliter aux citoyens l’obtention des documents d’état civil.

« Le guichet électronique, opérationnel dans trois communes pilotes, à savoir Alger-centre, Dar El Beida et Baba Hassen, sera élargi, avant la fin de l’année en cours, à toutes les communes de la wilaya d’Alger avant sa  généralisation à l’ensemble des communes du pays, au cours du 1er trimestre de l’année 2018 », a précisé M. Bedoui lors de sa visite à la Direction générale de la modernisation des documents et des archives pour s’enquérir  de l’état d’avancement du projet « e-commune: zéro papier. »

Le ministre a indiqué que la mairie du futur, fondée sur l’utilisation des TIC, permettra « outre, la suppression de tout ce qui est papier, l’éradication de la bureaucratie et du népotisme et tous les fléaux dont souffrait le citoyen. »

Plus de dossier pour le passeport

Avec le guichet électronique, le citoyen n’aura plus besoin de fournir un dossier pour obtenir le passeport ou la pièce d’identité biométriques. Le projet e-commune vise à connecter les différents services de mairie aux autres secteurs dans le cadre de la consécration de « la solidarité et l’action commune entre les différents secteurs »

Rappelant la délivrance de « quelque 15 millions de passeports et de cartes d’identité biométriques », le ministre a souligné que l’objectif est d’atteindre 46 millions de documents biométriques à l’horizon 2021. « Le citoyen n’aura besoin, à terme, d’aucun document dans son rapport à l’Administration, a-t-il déclaré.

Au plan économique, la e-commune aura un rôle important en termes de réduction de dépenses, puisqu’elle permettra aux responsables une gestion rationnelle de leurs communes, a ajouté le ministre de l’Intérieur.

De son côté, le directeur du Centre national des titres et documents sécurisés, Hacène Boualem, a fait état d’une réduction à hauteur de 50% des documents demandés aux citoyens, avant de parvenir à « zéro document » avec la e-commune. Il a précisé que plus de 6 millions de cartes d’identité biométriques et 11,2 millions de passeports biométriques avaient été délivrés à ce jour.

L.R.